C’est le style qui choisit son artiste et pas le contraire.

Cet article participe au carnaval d’articles organisé par Y-Lan du blog Lettering créatif où elle nous invite à réfléchir à ce qui fait le style d’un artiste.

Qu’est ce que le style d’un artiste ?

Je me souviens de mes cours de français au lycée où mon professeur nous décortiquait en long, en large et en travers, des textes d’auteurs pour y trouver des figures de style en tous genre. Elle sortait du texte des non-dits et des sous-entendus que l’écrivain y aurait glissé. Elle définissait ainsi ce qui constituait son “style”.

J’étais fascinée par ce procédé mais j’étais persuadée que ce n’était pas possible. L’auteur, selon moi, n’avait pas pu en écrivant un paragraphe, penser à toutes les subtilités que mon enseignante était capable de trouver !

Le cerveau d’une personne était-il assez puissant pour arriver à penser à autant de choses ? Pour arriver à une œuvre aussi complexe et aussi unique ?

Cette question restait en suspens dans mon imaginaire car j’étais incapable de résoudre ce mystère.

Qu’est-ce que le style en peinture et en dessin ?

Lorsque qu’en études supérieures, je me mis sérieusement à dessiner pour en faire mon métier, j’étudiais longuement les œuvres de peintres ou d’artistes qui me touchaient. Cette question me revint alors de plein fouet.

Les parallèles entre la littérature et le dessin ou la peinture me passionnaient. Je voyais des métaphores dans les peintures surréaliste de Dali, des oxymores dans les clairs/obscurs de Vermeer… En développant ma technique et mon regard, je me rendis compte que je pouvais décortiquer l’œuvre d’un peintre, de la même façon que celle d’un écrivain, pour y extraire tous les mécanisme qu’il avait mis en place pour créer son image. Je pouvais aussi trouver de nombreuses subtilités, des non-dits et des sous-entendus, qui donnaient une toute autre dimension à l’œuvre.

Cependant, le mystère restait entier, comment était-ce possible ?

Comment Degas faisait-il pour avoir un style à la fois inimitable et admirable ? Qu’est qui faisait qu’entre mille, les peintures de Bouguereau étaient si uniques ?

Et surtout, est-ce que je pourrai moi aussi avoir un style reconnaissable parmi tous les autres ?

C’est la question qui obsède de nombreux artistes !

Comment ai-je trouvé mon style ?

Pour être honnête, je ne l’ai pas trouvé, c’est lui qui est venu à moi !

La question de créer mon propre style était beaucoup trop difficile à résoudre pour le peu de temps que j’avais à l’époque et je l’avais totalement mise de côté. Je ne me suis donc jamais vraiment préoccupée de la façon de procéder pour avoir mon style. Je n’ai fait que travailler mon dessin, améliorer ma technique pour progresser. J’ai dessiné tous les jours, souvent ce qu’il me passait pas la tête au début, puis pour mes différents projets…

Au fur et à mesure que j’apprenais et que je dessinais, ce qui me paraissait impossible devint plus accessible. Je me rendais compte que les idées me venaient toute seule quand je dessinais. Par exemple, en voyant une scène dans la rue, j’avais plein d’images qui surgissaient dans mon esprit. Mais, en essayant de leur donner vie, c’était une autre chose, complètement inattendue, qui apparaissait sur ma feuille. Je me suis peu à peu rendue compte que l’artiste ne pense pas forcément à tout en amont, mais qu’il apprend à composer avec l’imprévu. Il en joue et en titre parti. Souvent une erreur se transforme en idée lumineuse.

Et quelle joie de découvrir que j’étais moi aussi en mesure de m’amuser avec ce “hasard”.

Et puis, de temps en temps, on me faisait des remarques comme : “J’ai immédiatement reconnu que c’était toi qui avait dessiné ceci.” ou bien encore “C’est vraiment toi, ce style”. J’étais très étonnée car je pensais sincèrement ne pas avoir de style personnel. Je pensais être un caméléon avec plusieurs styles qui n’avaient rien à voir. Je pensais m’adapter complètement à mes différents projets.

Il y a quelques années, j’ai vu une vidéo d’un artiste, Felix Girard que j’avais rencontré lors de mes études, où il parle, entre autres, des tableaux qu’il aime et qui l’inspire. Au fur et à mesure qu’il énonçait les peintres qui l’avaient marqué, je voyais son style se construire. Je comprenais plus clairement les influences dans ses peintures.

Finalement, c’est à ce moment-là que j’ai eu une partie de la réponse.

Je crois que le style nait tout simplement de notre vie. C’est le fruit de nos rencontres, de nos expériences, de nos coups de cœurs mais aussi de nos peurs, voire de nos traumatismes.

On a apprend à composer avec notre vécu et c’est cela qui donne cet air unique et reconnaissable parmi les autres.

Enfin…

Pour être tout à fait honnête, je n’arrive toujours pas à voir ce fameux fil conducteur entre mes différents travaux. Je crois qu’il me faudra encore quelques années de recul et de rencontres pour arriver à y mettre des mots. Mais je vous laisse ici une sélection à la fois de mes dessins et de mes œuvres favorites.

La liste des artistes de gauche à droite : Luis Royo, Edgar Degas, William Bouguereau (x2), by bm, Punziella, Juanjo Guarnido, Alphonse Mucha, François Schuiten, Johannes Vermeer.

Peut-être pourrez-vous y lire le fil rouge que je suis incapable de voir. Si c’est le cas, dites-le moi en commentaire !

Partagez
  •  
  •  
  • 1
  •  
  •  
  •  
  •  
    1
    Partage
  •  
    1
    Partage
  •  
  •  
  • 1
  •  
  •  

4 thoughts on “C’est le style qui choisit son artiste et pas le contraire.

  1. Ton article, tes dessins et ton blog ont du style ! Ton style ! Après, il me semble logique aussi que le style d’un artiste évolue au cours de sa vie, tout comme ses goûts musicaux ou vestimentaires, non ?!

    1. Je pense aussi que le style peut évoluer mais je crois aussi qu’il reste un fil rouge entre toutes les œuvre sur une vie. Que ce soit un thème de prédilection, des couleurs, des formes, etc, quelque chose qui fait un ressortir une part de la personnalité profonde de l’artiste.

Laissez un commentaire

Vous êtes libre de recevoir gratuitement le livre de coloriage de la Famille Belette

%d blogueurs aiment cette page :