Je ne joue jamais avec mes enfants !

maman avec sa fille et son fils sur un canapé qui se font des câlins joue enfants

Avant d’avoir mes propres enfants, je n’avais jamais vraiment été en contact avec les enfants des autres. Je n’ai jamais gardé de petits frères ou petits cousins. La première fois que j’ai porté un bébé j’avais 22 ans ! Et je ne sais pas si s’en est la cause, mais aujourd’hui encore je ne suis pas très à l’aise avec les enfants des autres.

Je n’aime pas jouer avec les enfants

Et pourtant j’aime m’amuser, j’aime les jeux de sociétés, j’aime rire, mais je m’ennuie profondément lorsque je joue à un jeu qui ne me stimule pas intellectuellement. Et il faut bien l’avouer, rares sont les jeux d’enfants qui me poussent à me dépasser.

Malgré tout, j’ai toujours voulu avoir des enfants. Mais je les ai toujours imaginé grands, adolescents. Je me voyais discuter avec eux de tout et de rien.

Lorsque mon fils est né, je me suis pendant quelque temps posé la question de comment je jouerai avec lui.

Est ce que je dois me forcer ?

Ma maman a toujours joué avec mon frère et moi. Elle passait beaucoup de temps à jouer au loup, aux jeux de société, à nous faire rire, à inventer des activités. Elle avait toujours d’excellentes idées pour nous occuper. Et j’en garde de merveilleux souvenirs avec mon frère. Cela m’a mis une grosse pression sur les épaules, est-ce que je serai capable de jouer avec mes enfants ?

Et puis, alors que Pierre-Louis était encore bébé, je commençais à découvrir la parentalité positive et bienveillante. Cela m’a permis de me rendre compte que si on se force à faire une activité avec l’enfant car on pense que c’est bien pour lui mais qu’on y prend pas plaisir, alors l’enfant le ressentira et le bénéfice sera amoindri. En clair, si je joue avec eux à contrecœur, ce ne sera un moment de qualité ni pour eux, ni pour moi. Cela m’a enlevé un grand poids des épaules. Je me rendis compte que je pouvais être une bonne mère sans passer des heures à jouer avec mes enfants !

Mais comme est-ce possible ?

Mes enfants s’ennuient-il toute la journée ? Ne font-ils donc jamais rien avec moi ?

En fait, je suis tout le temps avec eux et ils sont tout le temps avec moi. nous cuisinons, nous chantons, nous lisons, nous nous promenons et nous discutons… beaucoup… En fait c’est ce que j’aime le plus dans la vie, discuter ! Et contrairement à ce qui j’imaginais quand j’étais jeune, je n’ai pas eu besoin d’attendre qu’ils soient adolescents pour discuter avec eux. J’aime leur raconter des histoires et répondre à leurs questions (enfin la plupart du temps !). Quand vient la période du pourquoi ça m’amuse de me lancer dans de grandes explications. Je ne sais pas ce qu’ils comprennent ni retiennent mais je pense qu’on y trouve tous beaucoup de plaisir. Ma joie de partager avec eux n’est pas feinte et je pense qu’autant qu’avec le jeu, je comble leur réservoir affectif.