Le petit guide pour raconter de belles histoires

Dans un précédent article, je vous ai expliqué les bienfaits de raconter des histoires aux enfants, mais aussi aux plus grands. Si n’êtes pas convaincus, courrez vite le lire ! Allez y, je vous attends…

Cliquez ici pour lire “Le jeu des 3 répétitions : le plaisir de raconter des histoires”

maman lit un livre histoires

Maintenant que vous êtes convaincus de la magie de raconter des histoires, vous vous demandez peut-être comment faire. Peut-être que comme moi, vous avez peur d’être ridicule, de ne pas être capable de capter l’attention de votre ou vos enfants ? Peut-être que vous ne savez pas comment commencer ou alors comment finir votre histoire ?

Voici donc une série de conseils, d’idées et d’astuces pour raconter des histoires à vos enfants.

Comment faire pour raconter une belle histoire ? Comment capter l’attention des enfants et les captiver ? Comment s’approprier l’histoire pour la transmettre ?

Une fois n’est pas coutume, je m’inspire du livre de Sara Cone Bryant “Comment raconter des histoires à nos enfants” pour écrire cet article. Sarah Cone Bryant était une conteuse et explique surtout comment faire comment raconter une histoire devant une audience, d’enfants en particulier. Je vais donc adapter ces conseils pour nous, parents. Je vais aussi ici uniquement me concentrer sur les histoires tirées de livres ou de films et non inventées.

Les lois de l’art de raconter une histoire

Connaitre son histoire

Avant tout chose, cela peut paraitre évident, mais il est important d’assimiler son histoire. Le but en racontant l’histoire est de transmettre son essence, ce qui en fait sa saveur et les émotions que nous avons ressenti. Ainsi, la première chose est de ne jamais raconter une histoire qu’on n’aime pas, qui ne fait pas écho en nous ou que nous n’avons pas compris car la transmission ne marchera pas.

Tout conteur a ses limites d’appréciation. Pour qu’un orateur s’empara d’une assemblée, il doit se produire quelque chose approchant de la suggestion hypnotique. Sarah Cone Bryant

Lorsqu’un conteur arrive à nous faire entrer dans son histoire on s’oublie et on vibre avec les personnages.

Mais, comment assimiler une histoire ?